Mon Capitole du Libre 2014

Le capitole du libre 2014 vient de s'achever. J'ai particulièrement apprécié cette édition et je résume dans ce billet ce que j'en retiens.

Arrivé le Samedi en fin de matinée, je suis allé voir la conférence sur l'Open Data du Grand Toulouse. Je n'ai encore jamais rien fait à partir de données publiques, mais je sens que c'est une des clés de la démocratisation de la société. Je pense notamment à de l'analyse et de la visualisation des données financières pour en permettre une lecture citoyenne.

Après un succulent déjeuner à Coeur d'Amande en compagnie de Tonton et d'un Maker fou, je me suis rendu à la conférence de Da Scritch qui a démystifié le Cloud, cette informatique dans les nuages qui nous regarde de haut comme les Dieux de nos Ancêtres. Puis François et moi-même avons présenté Smeuh.org et MySmeuh, ce qui nous a valu des retours encourageants de la part du public. J'ai ensuite assisté à la conférence de Framasoft sur leur campagne de dégooglisation d'Internet. L'intervenant de Framasoft a présenté les impacts potentiels de Google sur nos vies de manière assez poussée et, il faut bien le dire, assez effrayante. Je n'avais notamment pas réalisé que Google se mettait maintenant à faire des nanorobots médecins !

Le Dimanche matin, j'ai participé à un atelier de programmation en Rust qui m'a permis d'avoir un aperçu de ce langage système élégant et en particulier des possibilités qu'il offre en matière de gestion fine et sûre de la mémoire.

Puis vint l'heure de la paella géante que j'ai dévorée en compagnie d'un développeur féru d'accessibilité et d'un moine bouddhiste aveugle qui m'a confirmé la pertinence de la MBSR.

Je me suis ensuite rué à la conférence gesticulée de Pouhiou qui relatait de manière désopilante la guérison de son addiction aux droits d'auteur en expliquant bien comment ces droits ne servent guère les auteurs. Je me suis éclipsé en cours de route (ah, si seulement j'avais pu me cloner) pour me rendre à un atelier ou Jean-Philippe Mengual nous a fait ressentir ce que c'est d'utiliser un ordinateur lorsqu'on est aveugle. Je ne connaissais pas le sujet et ça m'a mis une grosse claque. Le Capitole du Libre s'est achevé pour moi par la conférence de Carole Fabre sur les monnaies libres qui, malgré quelques problèmes techniques, a excité ma curiosité au sujet de la théorie relative de la monnaie et des projets de monnaies libres.

Je tire mon chapeau aux organisateurs pour cet événement extraordinaire !

Commentaires sur ce billet

Merci de vous authentifier (ou vous inscrire) pour laisser un commentaire

Voir le code source en Markdown