Posté par al al le 16 octobre 2014

artistes internet mixart-myrys smeuh.org

Comment rendre Smeuh.Org accessible aux artistes ?

Notre Tonton national ayant récemment posté un lien tumblr présentant le travail remarquable de Séréna, un questionnement récurrent est revenu à la surface de mon esprit fatigué : pourquoi les artistes publient-ils sur des plateformes propriétaires ? MySpace en son temps, aujourd'hui Facebook, Tumblr, Twitter, Over-Blog ou même Soundcloud, qui malgré ses qualités techniques indéniables reste une plateforme fermée. Pourtant bon nombre de ces artistes partagent les valeurs du logiciel libre et de l'Internet alternatif. Certains n'ont pas conscience de ce qu'implique leur adhésion à ces systèmes marchands dont ils sont la marchandise volontaire. D'autres en ont conscience mais expliquent ne pas avoir le choix pour atteindre leur public.

Or il me semble qu'un trait distinctif de l'association Smeuh.Org est sa sensibilités artistique. Nous avons parmi nous des artistes geeks et des geeks qui s'intéressent à l'art. Nous partageons la conviction que l'art est une chose importante dans la vie. Nous avons également des compétences techniques et administratives qui nous permettent de faire tourner une solution d'hébergement, imparfaite mais globalement fiable, depuis cinq ans. Or ces deux mondes, le monde des artistes a priori acquis à la cause de la liberté numérique d'une part, et le monde des geeks convaincus de l'importance de l'art d'autre part, ne se rencontrent pas ou peu. Nous avons parfois l'occasion de parler de notre association à des artistes qui semblent intéressés, qui nous disent qu'ils souhaiteraient nous rejoindre mais qui ne font pas le pas.

Constatant cette contradiction, j'ai exprimé ce questionnement dans un touite auquel Bastien a répondu de manière fort pertinente :

arrêter de les saouler avec des trucs techniques ?

Effectivement, visitions notre page d'accueil et que constatons-nous ? Une avalanche de termes techniques qui n'évoquent probablement pas grand chose aux artistes, lesquels préfèrent à coup sûr consacrer leur précieux temps libre à leur oeuvre plutôt qu'à décrypter notre jargon. Convenons-en : "Python", "SSL", "OpenLDAP" et même "mailing liste" sont des termes qui ne parlent pas aux artistes.

Une première mesure concrète apparaît évidente : il faut repenser notre communication (si tenté qu'elle ait jamais été pensée) pour la rendre lisible par la artistes. Je pense que ça passe par un ciblage plus précis des objectif de l'association. Si vous partagez mon sentiment sur ce qui fait le caractère particulier de la culture de notre association, à savoir notre proximité avec le monde de l'art, il me parait sensé d'agir en conséquence.

Je réfléchissais également à la manière de tirer parti de MySmeuh pour aider les artistes à se libérer des plateformes propriétaires et j'en suis arrivé à la conclusion que nous devrions clarifier notre politique de confidentialité. Actuellement MySmeuh, dans sa version stable, rend les contenus publics à l'exception des photos qui ne sont consultables que par les membres. Ce n'est pas très cohérent et ça contribue à entretenir l'illusion que ces photos sont protégées par une certaine confidentialité. Or ce n'est pas le cas puisqu'on peut toujours visionner les photos dont on possède le lien direct. Je propose de clarifier le situation en rendant tous les contenus publics sur MySmeuh. L'authentification ne serait donc nécessaire que pour publier du contenu, notamment pour éviter les spams. (Nous proposons d'ailleurs depuis longtemps une autre solution pour publier des contenus anonymes ). Avec l'excellent travail effectué par François dans la version de développement de MySmeuh autour de la page de profil des utilisateur, nous aurons une solution simple à proposer aux artistes pour publier leurs contenus. Ce n'est évidemment qu'un début, des amélioration viennent immédiatement à l'esprit comme la personnalisation de l'aspect visuel de la page de profil ou du nom de domaine (mappage sur des virtualhosts), mais il faut bien commencer quelque part et je crois que ce que nous avons n'est déjà pas insignifiant.

Commentaires sur ce billet

Merci de vous authentifier (ou vous inscrire) pour laisser un commentaire

Voir le code source en Markdown