parce que je n'avais rien posté depuis longtemps.

parce que je n'avais rien posté depuis longtemps.

Posté par trezen trezen - 20 février 2015 - Vue 2329 fois

ho non j'ai break le internet je ne suis pas un coquelicot tag un tag qui n'a rien a voir

de quoi en pisser au lit

Commentaires sur cette photo

  • willette
    20 février 2015

    Yo mon trezounet, t'aimes le beurre ?

    Répondre à ce commentaire
  • trezen
    20 février 2015

    le gravier c'est plus sensuel.

    Répondre à ce commentaire
  • cegebe
    20 février 2015

    Pas pisse au lit, bouton d'or.

    Répondre à ce commentaire
  • trezen
    20 février 2015

    par contre toi t'aime pas le beurre ça se lit.

    Répondre à ce commentaire
  • bastien
    21 février 2015

    Que c'est romantique ! On peut faire du beurre avec ces fleurs ?

    Répondre à ce commentaire
  • cegebe
    22 février 2015

    Non, pas de beurre. C'est un peu comme "poule ou coq"?, tu connais pas?

    Répondre à ce commentaire
  • al
    al
    23 février 2015

    C'est quoi "poule ou coq" ?

    Répondre à ce commentaire
  • cegebe
    23 février 2015

    C'est aussi un jeu d'enfant.

    D'abord il faut choisir: poule ou coq?
    Après avoir donné ton choix, on attrape à la base une longue tige d'herbe avec des graines au bout et on tire pour les recueillir dans la main: soit ça forme une touffe ronde et c'est poule; soit c'est en panache et c'est coq. En rapport à la queue de l'animal j'imagine...

    C'est pas très clair par là:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Poule_ou_coq

    Répondre à ce commentaire
  • al
    al
    23 février 2015

    "Certaines espèces sont surnommées « fleur de beurre » en allemand (« Butterblume », parallèlement à « scharfer Hahnenfuß ») et en néerlandais (« boterbloem ») et « tasse de beurre » en anglais (« buttercup »), car lorsqu'on les place près de la peau, celles-ci produisent un reflet jaune qui évoque la couleur du beurre."

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Renoncule

    Lorsque j'étais enfant, on plaçait le bouton d'or sous le menton d'un camarade et si un reflet apparaissait on s'exclamait « T'aimes le beurre ! », avec le même enthousiasme qu'Archimède lorsqu'il découvrit sa poussée.

    Répondre à ce commentaire

Merci de vous authentifier (ou vous inscrire) pour laisser un commentaire